Le mardi 9 mai avait lieu la remise du prix Lire pour demain, décerné à Trop de Jean-Louis Fournier. Une quinzaine de classes de lycées de la région accompagnées de leurs enseignants se sont donc rassemblées à l’Hôtel de Région dans la salle des Assemblées, en compagnie de l’éditeur de Jean-Louis Fournier, Samuel Figuière auteur de la BD La voie des Chevriers et Philippe Arnaud auteur de Jungle Park. Cette rencontre était organisée par la Maison de l’Environnement de la métropole de Lyon et la Maison de la Nature et de l’Environnement de l’Isère.

On notera, parmi les différentes interventions qui ont précédé les échanges entre lycéens et auteurs, que la Région a réaffirmé l’enjeu que représente l’environnement, notamment dans les énergies renouvables. Denis Eyraud, président de la Maison de l’Environnement a exprimé sa vision de l’association comme bras armé dans l’éducation à l’écologie, se tournant vers le grand public grâce à la médiathèque. Le cadre formel de l’événement n’a pas empêché des échanges intéressants, d’abord par la prise de parole des lycéens et la présentation de leurs travaux, certains vraiment décalés et humoristiques. Puis un temps d’environ une heure consacré aux questions des lycéens pour les auteurs a été l’occasion de traiter de questions de fonds, liées à notre modèle de développement et à la société de consommation. On retiendra que la majorité des lycéens ont manifesté leur sensibilité quant aux enjeux environnementaux, même s’ils n’ont pas toujours exprimé leur volonté de changer de comportement. Les auteurs ont d’ailleurs souligné leur souhait d’informer et de sensibiliser à l’écologie avant tout, ces ouvrages représentant d’abord des entrées en matière à l’écologie plutôt qu’un manuel du militant.